Créer une application mobile de A à Z : le guide ultime

author

Wendy Carré

17 février 2021 | 8 minutes - Temps de lecture

Les applications sont mortes. Vive les applications mobile !

Derrière cette accroche un brin provocatrice se cache la réalité des chiffres.

C’est un fait, les applications mobiles ont bouleversé notre quotidien il y a plus de dix ans avec l’émergence des smartphones.

Toutefois, la démocratisation de l’accès à Internet grâce à la 4G (et bientôt la 5G), l’arrivée de nouvelles technologies telles que les Web Apps ou les interfaces vocales auraient pu signer l’arrêt de mort des désormais traditionnelles applications.

Pourtant, loin d’avoir capitulé, les “apps” se portent même très bien. Alors que les Français passaient 5 milliards d’heures sur mobile en 2019, les applications vampirisaient à elles seules 89 % de l’attention des mobinautes.

Le nombre de téléchargements pour cette même année aurait même atteint les 1,93 milliard !

Pourquoi créer une application mobile ?

Par leur format et les supports sur lesquels elles reposent, les applications mobiles disposent de nombreux avantages :

  • Elles bénéficient des fonctionnalités propres aux smartphones : appareil photo, reconnaissance faciale, gyroscope, réalité augmentée…,
  • Elles permettent, par extension, de proposer une expérience plus riche et plus personnalisée aux utilisateurs,
  • Elles constituent un canal de communication supplémentaire via la soumission dans les magasins d’applications,
  • Bien utilisées, les notifications représentent enfin une autre opportunité de visibilité  pour les marques tout en rendant un vrai service aux utilisateurs.

Les applications sont donc bien plus que la simple traduction d’un site mobile dans un autre format.

C’est pourquoi elles doivent répondre à des objectifs clairs et apporter un bénéfice réel et unique sur le marché, sous peine de vous faire perdre du temps et de l’argent (beaucoup).

personne utilisant la réalité augmentée sur son smartphone

Créer une application mobile : soyez BIEN préparés

Aujourd'hui, les secteurs ont pris le virage des applications : faire ses courses, voyager, etc. Tout ça se fait depuis le mobile !

Vous êtes prêt à vous lancer dans l’aventure de la conception d’une app mobile ?

Pas si vite ! Avant de démarcher agences web et autres designers freelances, vous devez absolument répondre aux six questions suivantes pour élaborer le cahier des charges.

Quelles sont mes ressources pour créer une application mobile ?

Il n’est pas question de budget ici mais bien de ressources humaines.

Votre première mission est d’identifier les collaborateurs qui seront en charge du développement ou, a minima, de la gestion du projet si vous choisissez d’externaliser la conception.

Ces personnes doivent être très motivées et disposer d’un socle de compétences minimum (culture web et graphique, notions de code et d’intégration, bases en UX et ergonomie…).

Analyse Mobile App

> Accédez aux informations les plus complètes 
> Fournissez des pistes à vos équipes digitales 

Je découvre

Quels sont les besoins de mes clients ?

Votre seconde mission est d’identifier les besoins de vos clients et/ou prospects et d’élaborer un profil type d’utilisateur (les fameux personas).

À cette étape, vous devez déterminer la valeur ajoutée ou le service que va apporter votre application à ses utilisateurs.

Pour cela, prenez le temps d’analyser les applications concurrentes pour en découvrir les forces et les faiblesses. Explorez aussi les avis déposés sur les stores afin de mettre en lumière de nouveaux besoins.

Découvrez notre article sur l'usage d'internet à l'international !

Quels sont les objectifs de mon application mobile ?

Développer une application pour smartphone peut avoir plusieurs objectifs :

  • Fidéliser une clientèle,
  • Acquérir de nouveaux clients,
  • Proposer une expérience innovante pour booster l’image de marque.

À vous de définir vos propres objectifs. Les fonctionnalités clés de l’application en découleront directement.

Quel est mon budget ?

Le coût d’une application mobile comprend généralement :

  • Le développement en interne : moins cher mais nécessitant un solide socle de compétences,
  • Le développement en agence web : plus cher mais moins risqué puisque ces agences sont spécialisées dans le développement et maîtrisent les dernières technologies,
  • Le design (internalisé ou externalisé lui aussi),
  • La soumission aux boutiques d’applications,
  • La communication,
  • La maintenance.

Bien entendu, le budget sera différent selon que vous choisirez de prendre en charge ou de déléguer le développement et la partie graphique.

Si vos finances sont limitées, la question de l’application native ou de l’application hybride pourra également se poser :

  • Une app native est une app développée dans le langage du modèle de smartphone auquel elle se destine, lui permettant de tirer pleinement profit de toutes ses fonctionnalités. C’est pourquoi certaines applications n’existent que sur iOS par exemple,
  • Une app hybride repose sur un langage de programmation compatible avec différents logiciels d’exploitation mobiles. Plus rapide à concevoir et moins chère, elle ne pourra toutefois pas exploiter tout le potentiel d’un téléphone précis.

aide aux développeurs iOS

Apple met à disposition des développeurs différentes ressources pour aider à la conception sur iOS

Quel est mon modèle économique pour créer mon application mobile?

La question du modèle économique de votre application mobile est à corroborer avec vos objectifs. Il existe différents modèles possibles avec chacun leurs avantages et leurs inconvénients :

  • Application gratuite,
  • Application freemium : des fonctionnalités basiques sont disponibles gratuitement. Les fonctionnalités avancées sont payantes,
  • Application gratuite avec achats intégrés : ce business model est très présent dans le secteur du jeu. C’est le cas de Clash of Clans par exemple,
  • Application gratuite avec de la publicité : le créateur se rémunère via des encarts et interstitiels publicitaires,
  • Application payante.

Quel dispositif de communication puis-je déployer ?

Si vous n’avez pas brûlé d’étapes, le sujet de la promotion a déjà dû être esquissé dans la partie budget.

Il n’est pas anodin car l’achat d’espace, les relations presse ou la création d’un spot publicitaire peuvent rapidement s’avérer onéreuses.

Élaborer une première ébauche de campagne vous permettra de gérer plus finement votre budget par la suite.

Vous pouvez à présent passer à la rédaction du cahier des charges. Même si cette étape peut sembler fastidieuse, elle est impérative ! Voici des tips pour savoir quelles erreurs éviter sur mobile app.

Présentez le projet, votre entreprise et ses produits ainsi que vos cibles, détaillez les fonctionnalités attendues, le modèle économique, vos concurrents, vos contraintes, votre budget ou encore vos délais.

Comment créer une application mobile ? 

Les voyants sont désormais au vert et le développement de votre application peut commencer. 

Afin de vous aider à concrétiser votre projet, nous vous proposons un guide en huit étapes. 

Elles sont toutes obligatoires et contribuent à la mise sur le marché d’une application efficace et attrayante pour les utilisateurs.

Étape n°1 : le prototypage

La première étape consiste à réaliser les maquettes de votre application afin d’obtenir une ébauche que vous pourrez présenter.

Des outils tels que InVision permettent d’élaborer des parcours utilisateurs et de simuler l’utilisation de votre application. Si vous vous sentez en confiance, vous pouvez aussi inclure des éléments de design.

Soumettre votre idée à votre équipe, à des développeurs externes ou à des clients fidèles à ce stade du projet permet de corriger rapidement des erreurs de jugement. Ne négligez pas cette partie !

prototypage sur invision

InVision permet la création de prototypes interactifs

Étape n°2 : le design pour créer une application mobile

Que vous choisissiez d’internaliser cette étape ou de la confier à une agence ou un freelance, l’objectif sera le même : définir la direction artistique de votre application à partir d’une charte si vous en possédez une.

Couleurs, typographie, formes des boutons et animations seront autant d’éléments qui devront constituer l’UI kit ou style guide (nous reviendrons plus en détails sur les bonnes pratiques du design et de l’UX pour les applications dans le second chapitre).

Gardez toutefois en tête qu’une bonne application possède une navigation simple (scroll efficace), une interface claire et une quantité raisonnable de contenus afin de conserver l’attention de l’utilisateur.

Comme pour le prototypage, n’hésitez pas à soumettre votre design à la critique pour aller plus vite et gagner en inspiration.

Étape n°3 : le développement

L’heure de développer votre application est enfin arrivée !

Ici aussi, une organisation sans faille sera de rigueur. C’est pourquoi on privilégiera des méthodologies comme l’agile par exemple.

Fonctionnant sur la base de “sprints” de 7 à 15 jours, les méthodes agiles permettent de livrer rapidement une version de l’application avec les fonctionnalités critiques pour les tester et les améliorer.

Le projet devra être découpé en un maximum de tâches et sous-tâches afin de : 

  • Pouvoir chiffrer finement le temps passé,
  • Permettre à l’équipe de développement de prioriser en cas de dépassement du budget sans avoir à stopper toute la conception.

Des outils collaboratifs tels que Trello ou Asana vous seront d’une aide précieuse !

trello pour du développement agile

Trello utilisé pour du développement agile - Source : Trello

Étape n°4 : le tracking

Le développement et le design sont désormais bien avancés et il est temps d’anticiper le lancement de votre application mobile.

Les premiers jours seront décisifs. C’est pourquoi vous vous devez de suivre de près l’usage que les utilisateurs feront de votre app. 

Pour cela, équipez-vous d’un outil de tracking du parcours client et de l’expérience in-app

L’outil d’analyse Contentsquare Apps permet de cartographier les différents écrans d’une application mobile pour comprendre comment les mobinautes interagissent, ce qui les motive et ce qui les freine. 

Étape n°5 : la version bêta

Avant de dévoiler votre application au grand public, prévoyez un lancement en bêta auprès d’un groupe restreint de personnes.

Il peut s’agir de vos proches, d’ambassadeurs de la marque, d’utilisateurs de votre forum si vous en possédez un, de fournisseurs ou bien de personnes contactant régulièrement le support pour proposer des améliorations.

Cela vous permettra de corriger les derniers points de friction et d’observer les utilisateurs en situation quasi réelle. 

Étape n°6 : la soumission aux stores d’applications

C’est le moment de soumettre votre application aux différentes boutiques.

Veillez à lire attentivement les guidelines des différents stores afin de faciliter l’acceptation de l’app par les plateformes. 

Pensez également à travailler l’App Store Optimization, le SEO des applications (nous y reviendrons dans le prochain chapitre).

Votre objectif ici est simple : obtenir le plus rapidement possible plusieurs avis 5 étoiles afin d’être mis en avant par les magasins. Vos proches et votre communauté de bêta testeurs vous seront d’une grande aide !

Étape n°7 : la promotion de l’application

Les moyens de promouvoir son application mobile sont nombreux et dépendent directement de votre budget mais également de votre ADN de marque. Vous pouvez par exemple : 

  • Créer une landing page ou un mini site dédié à votre application (référez-vous à notre guide pour devenir un pro des landing pages),
  • Réaliser une vidéo promotionnelle,
  • Procéder à de l’achat d’espace online et offline,
  • Contacter des journalistes spécialisés dans les nouvelles technologies ou des influenceurs,
  • Organiser une campagne d’emailing à destination de votre réseau,
  • Soumettre l’application à Product Hunt,

landing page de l’application mapstr

Mapstr propose une landing page très épurée qui se concentre sur l’essentiel : les boutons de téléchargement et l’USP (Unique Selling Proposition)

Étape n°8 : la mise à jour après avoir créé une application mobile

Grâce aux avis recueillis auprès des utilisateurs et de la presse ainsi qu’aux données de l’outil de tracking, proposez régulièrement des améliorations par l’intermédiaire des mises à jour

Par ailleurs, certains utilisateurs ont l’habitude d’attendre de premiers correctifs de bugs ou de failles de sécurité potentielles avant de télécharger une nouvelle application. Pensez à eux également ! Vous avez à présent toutes les cartes en main pour :

  • Déterminer si l’application est la solution qu’il vous faut,
  • Assurer la réussite de votre projet, qu’il s’agisse du développement ou du lancement de votre app.

Dans le prochain chapitre, nous verrons comment repousser les limites de votre application mobile pour vous démarquer grâce à l’UX et à l’ASO. Restez à l’écoute. 😉

E-commerce mobile Contentsquare

Augmentez votre taux de conversion en analysant le comportement de vos visiteurs