Articles et Recherches|Actualités|avril 27, 2019

Landing page : 11 exemples de design qui convertissent en 2019

Votre offre est clairement formulée. Votre site web est en ligne. Vos campagnes publicitaires et relations presse battent leur plein.

Vous surveillez avec attention l’évolution de vos ventes ou inscriptions.

Cependant, les résultats ne sont pas au rendez-vous et vos conversions ne décollent pas.

Mais avez-vous pensé à optimiser les pages stratégiques de votre site afin de maximiser le taux de rétention et, in fine, de transformation ?

Par exemple, un internaute cliquant sur votre publicité Adwords est-il redirigé vers une page construite pour être un prolongement logique de cette annonce ?

C’est tout l’intérêt des landing pages ou pages d’atterrissage.

Il est très probable que votre site en possède déjà.

Toutefois, êtes-vous certain qu’elles soient réellement efficaces ?

Dans ce guide, nous allons vous apprendre à maîtriser l’art délicat de la landing page en répondant à trois questions fondamentales :

C’est parti !

 

 

 

Qu’est-ce qu’une landing page ?

Une landing page (ou page de destination) est une page web conçue comme le prolongement d’une campagne marketing et/ou publicitaire.

Son objectif est de convaincre pour convertir l’internaute ayant cliqué en prospect potentiel.

Parfois aussi appelée page de renvoi, elle se caractérise par sa simplicité et son pragmatisme.

Sans fioritures, il s’agit uniquement ici de capter l’attention de l’internaute pour susciter une action.

Elle se distingue également de pages classiques (FAQ, page À Propos, Homepage dans certains cas) en cela qu’elle est pensée pour le trafic payant (Google Adwords, Facebook Ads…).

Néanmoins, cela ne l’empêchera pas d’apparaître dans les résultats organiques des moteurs de recherche même si sa vocation première reste commerciale.

 

Pourquoi créer une page d’atterrissage ?

Inutile de vous faire languir plus longtemps.

Le but premier de la mise en place d’une landing page sur votre site est de maximiser vos conversions.

En effet, alors que votre homepage par exemple aura été conçue pour répondre aux attentes et besoins du plus grand nombre, vos landing pages pourront s’offrir le luxe de ne transmettre qu’un message unique.

Ainsi, on pourra implémenter une landing page pour :

En voici une illustration avec à gauche, une homepage et à droite un exemple de landing page avec un formulaire.

différence entre une homepage et une landing page

Source: Unbounce

À cette landing page devra s’ajouter un effort en communication et marketing afin de maximiser sa portée et son efficacité.

Une analyse de vos pages actuels devrait être effectuée en amont.

À ce titre, les landing pages seront très souvent associées à des campagnes de publicité sur les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux, à des relations presse ou à des événements.

L’impact des landing pages réside dans la simplicité de leur design et de leur message.

En ne fournissant qu’une information majeure intégrée dans un environnement adapté, elles diminuent le spectre de distraction propre aux pages classiques et augmentent le temps de consultation.

La cohérence entre le message véhiculé par vos actions marketing et les landing pages correspondantes sera donc absolument cruciale.

Découvrez également : Call to Action : 5 bonnes pratiques pour augmenter son taux de conversion

 

Pensez votre landing page en amont

Vous savez à présent ce qu’est une page d’atterrissage et pourquoi vous devriez en déployer une ou plus sur votre site.

Mais ce n’est pas suffisant pour vous lancer dès maintenant !

Au contraire, avant de vous diriger vers votre responsable marketing et votre équipe UX, vous devez analyser leur comportements, leur parcours sur votre site.

Et vous poser ces cinq questions :

Augmentez votre taux de conversion en analysant le comportement de vos visiteurs.
Réservez votre démo personnalisée avec nos experts. Vous découvrirez comment notre plateforme d’UX Analytics peut augmenter votre conversion en facilitant les expériences digitales de vos utilisateurs.

Demandez une démo

 

1. Quelle est mon offre ?

Avant toute chose, vous devez vous assurer d’avoir quelque chose à proposer, qu’il s’agisse d’un produit ou d’un service unique sur le marché, d’un ebook ou d’un bon de réduction.

Cette offre doit par ailleurs correspondre aux besoins de votre client type et à l’étape du cycle d’achat à laquelle il se trouve.

Ainsi, à un stade prématuré, on veillera en premier lieu à aider l’internaute à clarifier son besoin en lui fournissant des informations sur les options disponibles sur le marché.

Ce n’est qu’à un stade plus avancé que l’on pourra promouvoir son produit ou son service à un visiteur dans une démarche d’achat.

 

2. Quel est mon objectif ?

Une fois que vous avez clarifié votre offre, il est à présent temps de vous interroger sur l’objectif de votre future page de destination.

Cet objectif déterminera les conversions attendues sur la page et vous permettra de mieux les tracker.

Les objectifs peuvent être multiples :

 

3. Qui sont mes concurrents ?

A ce stade, il conviendra de vous renseigner sur ce que vos concurrents font peut-être déjà.

Cela semble être une évidence mais si de bonnes pratiques existent, il n’y a aucune raison de ne pas vous en inspirer !

Repérez qui sont vos concurrents, discernez les clés de leur succès et déterminez dans quelle mesure vous pouvez vous les réapproprier.

 

4. Quelle est ma cible ?

Connaître vos prospects et clients n’est pas une option.

Mieux vous cernerez vos visiteurs, leurs besoins, leurs modes de vie et leurs aspirations, plus vous pourrez y répondre avec justesse et faire mouche.

Cette “cartographie” vous permettra de trouver les mots justes, d’opter pour les bons visuels et d’élaborer l’expérience la plus adaptée à leur profil.

Utilisez l’approche de la mindset plutôt que du persona.

Découvrez notre article sur la mindset.

mindset-marketing

 

5. Quelle est la source de ma cible ?

La provenance de vos visiteurs n’est pas anodine.

Elle pourra même déterminer une partie du message et du design véhiculés par votre landing page.

En effet, la démarche et l’état d’esprit de vos prospects pourront grandement varier suivant la source : recherche Google, page fan Facebook, story Instagram ou encore flux Twitter.

Nous ne vous cacherons pas que plus vous déploierez de landing pages, plus vos probabilités de générer des leads seront élevées puisque chaque page sera sur-mesure.

Si cela vous semble démesuré, débutez d’abord avec une page d’atterrissage par campagne puis essayez ensuite d’en ajouter de nouvelles par profil.

 

11 éléments cruciaux, illustrés, à inclure dans votre landing page en 2019

Vous avez à présent tous les éléments en main pour créer une page de destination en adéquation avec les besoins de vos visiteurs.

But wait, there’s more.

De Paris à New-York, nous avons interrogé nos équipes et rassemblé 11 points fondamentaux et adaptables à presque toutes les situations pour vous faire gagner du temps et maximiser vos opportunités de conversion.

Suivez le guide !

 

1. Un titre et un sous-titre implacables

Si les mots que vous poserez sur votre landing page seront déterminants, le titre et le sous-titre auront une importance capitale.

Un moyen efficace de retenir vos visiteurs est de vous adresser à eux de façon claire et simple.

En une phrase (pas plus d’une dizaine de mots), vous devez être en mesure de capter l’attention et d’informer sur la nature de votre produit ou service.

Le titre et le sous-titre devront bien sûr véhiculer exactement le même message que la page de provenance des internautes.

AirBnb met directement sa proposition de valeur dans le titre « Complétez vos revenus avec Airbnb » et de leurs gains potentiels s’ils utilisent la plateforme.

landing page de airbnb

 

2. Enumérez vos forces

Votre produit possède différentes qualités ? Répond à plusieurs problèmes ?

Énumérez-les succinctement sous forme de listing par exemple. Vous pouvez y ajouter des icônes pour un effet plus visuel.

Sur l’exemple ci-dessous, Amazon détaille en quatre items les avantages de son programme Prime.

Les visiteurs voient en un clin d’oeil ce qu’Amazon propose.

landing page amazon prime

 

3. Un Call to Action visible pour votre landing page

“Sans Call to Action clair, vos conversions ne sont rien.” – Contentsquare’s UX Team.

Nous n’épiloguerons pas sur comment créer un bouton d’appel à l’action parfait, nous l’avons déjà fait dans ce précédent article :)

Mais si nous devions retenir de grands principes :

Spotify fait bien le distingo entre son CTA principal (essai gratuit) et son CTA secondaire (Google Home Mini)

landing page de spotify premium

 

4. Keep it simple

Voilà un adage qui n’a jamais autant résonné que pour les landing pages.

Barre de recherche, menus, blocs de texte, longs formulaires, gardez en tête que chaque élément supplémentaire est une source de distraction potentielle.

Soyez donc prêt à faire, d’un côté, le grand ménage, de l’autre, à mettre en valeur les éléments les plus cruciaux.

Hired : un formulaire à 3 entrées et un wording à 3 arguments – Le message est clair et simple !

 

landing page de hired

 

5. Soignez vos images sur votre page d’atterissage

Parce qu’une image vaut mille mots, faites preuve d’exigence pour chaque visuel que vous intégrerez à votre page d’atterrissage.

Tâchez de conserver un design simple et épuré en usant des espaces vides.

Mais n’oubliez pas non plus d’optimiser vos visuels afin de ne pas altérer les performances de votre landing.

La page d’atterrissage de Teambit est la preuve parfaite que vous n’avez pas besoin d’avoir une offre de produits ou de services  « fun » pour créer une page d’atterrissage fun.

 

landing page de teambit

 

6. Utilisez vos vidéos sur vos landing page

Si vous deviez choisir entre la lecture d’un paragraphe de plusieurs lignes et une vidéo explicative de quelques secondes, que feriez-vous ?

Nul doute que vous opteriez, comme la majorité des internautes, pour la deuxième solution.

En 2019, la vidéo restent l’un des canaux marketing et de conversion les plus puissant.

Comme Hubspot, si vous en avez la possibilité, utilisez la vidéo pour mettre votre produit ou service dans son contexte et expliquer quels problèmes il résout.

Hubspot utilise la vidéo comme canal marketing privilégié.

 

landing page de hubspot

 

7. Un design responsive

À moins que vous n’opériez dans un secteur d’ultra niche, il y a fort à parier que vos visiteurs se connecteront à votre site par le biais de différents appareils.

Desktop, mobiles, tablettes, anticipez les résolutions variées de vos utilisateurs en vous assurant que votre bouton d’appel à l’action et votre titre soient visibles sans scrolling.

 

landing page de slack
Slack affiche les éléments les plus cruciaux de sa page au-dessus de la ligne de flottaison

 

8. La force de la recommandation

Plus d’un Français sur deux se disent influencés par les avis en ligne dans leur processus d’achat.

N’hésitez donc pas à inclure toute recommandation (ou social proof) qui permettra de rassurer l’internaute qui découvre votre produit ou hésite encore avec une offre concurrente :

Instapage valorise sa liste de clients en la faisant figurer au-dessus de la ligne de flottaison

landing page instapage

 

9. La transparence du prix

Un prix clairement indiqué, c’est une question en moins dans l’esprit de l’internaute.

Essayez donc, dans la mesure du possible, d’afficher votre coût ou de renvoyer facilement l’utilisateur vers une grille tarifaire lisible.

Et pourquoi ne pas proposer un essai gratuit ?

La landing page de Shopify reste simple. Elle dispose d’une landing page spécialisée pour sa période d’essai.

landing page shopify

 

10. Et le référencement naturel dans tout ça

Une belle landing page, c’est bien. Une landing page visible dans les moteurs de recherche, c’est mieux.

L’ensemble de votre contenu texte devra donc être pensé pour répondre aux requêtes formulées par les internautes qui recherchent votre produit ou service :

Le Title d’Unbounce intègre de la sémantique orientée internautes et moteurs de recherche

landing page unbounce

 

11. Sans oublier la page de remerciements

Ça y est. Votre visiteur a souscrit à votre offre ou a acheté votre produit mais ce n’est pas terminé !

Au contraire, votre page de remerciements est une opportunité supplémentaire de conforter votre nouveau client dans son choix et de lui en montrer davantage.

Profitez de cette page pour guider l’internaute vers les prochaines étapes et lui proposer des ressources populaires utiles (guides, articles de votre blog etc.).

La page de remerciements peut aussi être l’occasion d’inciter votre client à partager son expérience sur les réseaux sociaux.

 

landing page conversion xl
La page de remerciements de souscription à la newsletter de Conversion XL permet d’obtenir un ebook gratuit.

 

Testez, testez, testez !

Si ce guide détaille des éléments susceptibles de contribuer grandement à la réussite de votre page de destination, n’oubliez pas qu’il existe autant d’approches de la landing page que de typologies d’entreprise… et de clients.

A l’image de votre homepage ou de vos pages produits, vos pages de destination doivent être testées finement afin de révéler tout leur potentiel.

 

Dès sa création, l’équipe Contentsquare a fait le choix de proposer une approche scientifique de l’A/B Testing renforcée par une étude forte de l’état d’esprit de l’internaute (le mindset).

Vous souhaitez booster les conversions de vos landing pages ?

Nous serons ravis de vous faire une démo de notre plateforme et de vous aider à faciliter l’expérience en ligne de vos clients et prospects :)

Auteur
Pierre

Pierre vient de rejoindre l'équipe Marketing de Contentsquare. Il aime l'UX, les blogs, et les blogs sur l'UX.

data benchmark
Voyez votre classement