Actualités|mars 20, 2020

L'impact du Coronavirus sur l'eCommerce en France : les produits de grande consommation

Recevez les mises à jour des analyses
S'abonner

Depuis notre précédent rapport sur l’impact de Covid-19 sur le e-commerce mondial et français, nous avons continué d’analyser des milliards de sessions pour comprendre comment, en cette période de crise, les visiteurs font leurs courses et achètent les produits de première nécessité. 

Alors que de plus en plus de villes et de pays mettent en place des mesure de social distancing et limitent tous les déplacements non essentiels, les consommateurs se tournent naturellement vers les services de livraison à domicile pour faire leur provisions.

 

La situation en France dans la Grande Distribution

La situation est la même pour tous : sur le point d’être confinés, les internautes français ont fait exploser les compteurs de la Grande Distribution. En comparaison avec la période pré-Covid-19 (Janvier à mi Février), les chiffres de la semaine du 9 au 15 Mars sont éloquents.

Au cours de cette semaine, le nombre de sessions sur les sites de Grande Distribution a explosé (+16,81%). Plus encore, les internautes français consultent plus de pages, +33% (correspondant à plus de produits achetés), et passent donc logiquement plus de temps par session : +27%.

Finis également les sessions pour trouver le magasin le plus proche de chez soi, ou comparer les prix. Non, les internautes français sont là pour acheter : le taux de conversion atteint des sommets, avec une augmentation de presque 24%.

 

Au niveau mondial : le trafic sur les pages produits dédiées aux denrées non périssables s’accélère alors que les consommateurs entrent en quarantaine 

Vous vous en doutiez, les statistiques le confirment : en temps de crise, les internautes du monde entier se ruent vers les produits types conserves, pâtes, oeufs, eau en bouteille.

Pour plus de simplicité dans notre discours, voici comment nous découperons notre analyse de la consommation mondiale :

  • Semaine 1 – 24 Février au 1er Mars 2020
  • Semaine 2 – 2 au 8 Mars
  • Semaine 3 – 9 au 15 Mars

Le nombre de sessions où les visiteurs ont consulté des conserves a augmenté de +17% entre les semaines 1 et 2, et a explosé (+120%) entre les semaines 2 et 3.

Comme les consommateurs continuent à s’approvisionner en denrées non périssables au cours de la troisième semaine, le nombre de visites sur les pages consacrées aux pâtes et aux céréales a augmenté de +75%. Les pages consacrées aux oeufs ont quant à elles enregistré une augmentation de 13 % du nombre de visites au cours de la troisième semaine.

Nous avons également enregistré une croissance de +2 % du nombre de visites sur les pages d’eau en bouteille et aux boissons non alcoolisées entre les semaines 1 et 2, et une nouvelle augmentation de +24 % entre les semaines 2 et 3.


Pic de trafic pour les articles ménagers et les produits de santé 

Gels antibactérien, lingettes nettoyantes, produits de parapharmacie : encore une fois, les statistiques confirment vos intuitions.

Ainsi, le volume de visites des pages “articles ménagers” a augmenté de +33% entre les semaines 1 et 2, et a encore augmenté de +70% entre les semaines 2 et 3. 

Sur la même période, le nombre de sessions incluant des visites de pages d’articles de santé et d’hygiène a augmenté de +33% (semaine 2 à 3).

 

Les consommateurs anticipent les déplacements limités, et se ruent… sur les produits frais

Le timing ne pouvait pas être plus visible : le trafic vers les pages présentant des produits “viande” et “poisson” a baissé de -14% entre les semaines 1 et 2, mais a subitement augmenté de +63% entre les semaines 2 et 3, lorsque que les mesures de confinements sont entrées en vigueur dans de nombreux pays. Les visites des pages fruits & légumes ont également baissé de -4% dans la première période, avant d’augmenter brutalement de +80% la semaine suivante.

 

Recevez les dernières mises à jour de l’analyse du Coronavirus dans l’eCommerce.



Auteur
Esther Spindler

Esther est une data analyst travaillant dans le bureau de Contentsquare à Paris, en France.

data benchmark
Voyez votre classement