L’exploration de la Homepage : à chaque pays sa façon de naviguer

Pierre Sommer
|
20 août 2019
|
Temps de lecture 4min

3, 2, 1… Un internaute vient de cliquer sur un lien ! Social payant, trafic organique, display, le voilà sur votre site. Va-t-il rester ? Et si oui, combien de temps ? Combien de pages va-t-il voir ? Regardons comment interpréter ces métriques, pays par pays.

Vous n’avez pas encore téléchargé l’UX international map ? Retrouvez le ici :

ux-international-map

 

Des taux de rebond uniformes, sauf en Chine

Quand la moyenne des taux de rebond se stabilise autour de 39% pour l’ensemble des 7 pays, la Chine affiche un taux de rebond de 59% tous devices confondus… Plusieurs causes expliquent ce taux le temps de chargement tout d’abord (3,7 secondes en moyenne), l’absence de vidéo “attrayante” en homepage (très consommées en Chine) et le manque d’éléments de réassurance, comme des certificats ou les avis utilisateurs, cruciaux pour l’internaute chinois.

Les défis de s’implanter en Chine ? Tout d’abord, monitorer et assurer des temps de chargement rapides. Ensuite, accrocher et intéresser rapidement l’internaute, au risque de le voir quitter le site sans n’avoir vu aucune autre page !


3,7 secondes : le temps de chargement moyen en Chine d’une homepage


taux-de-rebon-international

Avec des taux de rebond presque 2 fois plus élevés que la moyenne mondiale, la Chine fait figure d’exception

 

L’exception chinoise se confirme avec le nombre de pages vues

Un internaute chinois visitera moins de pages par visite, à peine plus de 4, quand les internautes des autres pays en regarderont 5 au minimum.

Fort taux de rebond et peu de pages vues : plus que de seulement l’intéresser immédiatement, une marque aura tout intérêt à proposer un contenu concentré sur très peu de pages, au risque de le voir ignoré par les visiteurs venant de Chine.

À l’opposé, un site offrant de nombreuses pages sera à privilégier pour la France.

nombre-de-pages-vues-par-visite-international

Avec respectivement 5,4 et 4,1 pages vues par visite, la France et la Chine sont à l’opposé l’une de l’autre.

 

Temps moyen passé par page : le combat fait rage entre les “engagés” et les “zappeurs”

Le temps moyen passé par page est une donnée très intéressante pour différencier les pays. D’un côté, les « engagés », Chine et États-Unis en tête, qui passent, respectivement plus de 40 et 42 secondes par page. De l’autre, les « zappeurs », qui passent entre 36 et 37 secondes par page, comme l’Italie et le Japon.

temps-moyen-passe-par-page-par-secondes-international

Les « engagés », États-Unis et Chine, répondent aux « zappeurs », Italie et Japon.

 

La clé du comportement des internautes chinois se trouve du côté du scroll

Le cas chinois est intéressant : peu de pages vues, mais des temps par page élevés. Quel comportement un internaute chinois a-t-il exactement sur une page web ? La réponse se trouve dans nos données, corroborée par un aperçu rapide des sites en Chine.

temps-par-pages-par-secondes-international

Temps par page et nombre de pages vues sont très polarisés : la Chine, la France, l’Italie et les États-Unis ont chacun leurs façons de visiter un site.

L’internaute chinois scrolle. Plus que n’importe quel autre pays de l’étude : 66% de taux de scroll, contre 62% dans les autres pays. Il n’ira ainsi pas consulter d’autres pages (d’où le nombre de pages vues faible), et restera sur la même page, à scroller (expliquant ainsi le temps moyen passé par page, très élevé).

Recommandations

Etats-Unis : offrez votre contenu sur peu de pages

    • Les utilisateurs américains aiment passer du temps sur chaque page. Concentrez le contenu sur peu de pages tout en présentant un aspect sobre et ordonné.

Chine (et dans une moindre mesure Royaume-Uni) : séduisez les visiteurs immédiatement

  • Avec les plus forts taux de rebond, les internautes chinois et britanniques nécessitent un contenu de qualité et des call-to-action attrayants afin d’être accrochés rapidement.
  • Pour la Chine, ajoutez un maximum de contenu par page, notamment sur la homepage, afin de favoriser une consommation verticale du contenu par le scroll. N’hésitez pas non plus à adopter des codes couleurs détonnants.

Exemple concret : www.tmall.com

 

Italie et Japon : composez avec un temps moyen par page réduit

  • Ce sont les internautes “zappeurs” : il vous faudra aller droit à l’essentiel sur chaque page. Au Japon, présentez l’ensemble de l’information, quitte à offrir une interface qui peut vous paraître surchargée.
  • Proposez du contenu sur plusieurs pages pour privilégier une navigation plus profonde des sites avec beaucoup de pages vues rapidement.

Exemple concret : www.rakuten.co.jp

France : répertoriez vos pages les plus populaires, et déclinez-les en nombre

  • Étalez votre contenu sur plusieurs pages : les consommateurs français consultent le plus de pages par visite !
  • Ils restent également plus longtemps sur votre site que la moyenne, pour des temps par pages inégaux : la connaissance des pages populaires vous aidera donc à affiner le contenu qui les intéressera et à maximiser leur engagement.

 

Allemagne : accrochez les consommateurs rapidement, tout en restant au-dessus de la ligne de flottaison

  • Les internautes allemands ne sont pas enclins à scroller, mais quitteront très rapidement votre page si elle ne les intéresse pas. Veillez donc à leur offrir un contenu riche, avec des call-to-actions clairs, le tout au-dessus de la ligne de flottaison.

 

Augmentez votre taux de conversion en analysant le comportement de vos visiteurs.
Réservez votre démo personnalisée avec nos experts. Vous découvrirez comment notre plateforme d’UX Analytics peut augmenter votre conversion en facilitant les expériences digitales de vos utilisateurs.

Demandez une démo

Auteur

Pierre Sommer

Pierre fait partie de l’équipe Marketing de Contentsquare. Il aime les blogs, l’UX, et les blogs sur l’UX.