Psst...Want to see content specific to your location?
Newsletter Juin 2021

La lettre de l’experience digitale – Juin 2021 : Transformation digitale, images, cookies, inspirations

Geoffrey Vion
|
6 juillet 2021
|
Temps de lecture 8min

Tendances, Data & Hacks pour créer la meilleure expérience digitale

Ce mois-ci, je vous partage une bonne dose d’inspiration : des influenceurs LinkedIn au top, un événement qui nous inspire, des entrepreneurs qui changent le game, … Après un démarrage fracassant en mars dernier, l’engouement pour les NFT ralentit : laissera-t-il la place à de réels usages ?

Bonne lecture  👀 !

Pas le temps de tout lire ? Je vous fais un récap’ ⏩

🎙 1 - Interview d’Erwann Rozier, co-fondateur de Fly The Nest

 🚀 2 - Les Digital Factory se développent dans les grands groupes

🔓 3 - Les mesures anti-cookies progressent

👩‍💻 4 - Ces influenceurs qui occupent la scène LinkedIn

🖼️ 5 - L'optimisation des images, un enjeu pour la webperf

🌐 6 - Le code source du web vendu sous forme de NFT

👸 7 - Vous prendrez-bien une dose d’inspiration ?

Recevez la lettre du digitale mensuelle dans votre boîte mail

🎙 1 - 3 questions à… Erwann Rozier, Fly The Nest

Erwann RozierErwann Rozier est co-fondateur de Fly The Nest, un programme d’accompagnement des startups dans leur phase de scale up. Depuis toujours, il s’intéresse aux dynamiques collectives, et notamment dans l’entrepreneuriat. L’équipe d’ailleurs est en train de sortir un Guide pratique pour réussir son aventure collective : ils partagent ici leur démarche et le proposent en précommande.

1/ De nos jours les entrepreneurs sont starifiés mais jamais les équipes ou le collectif ... Comment expliquer ce phénomène ?

« Après des années à accompagner les entrepreneurs et leurs équipes à réussir leurs changements d’échelle, nous faisons le constat d’une représentation faussée du succès dans le monde des startups. L’accent est mis sur les levées de fonds plutôt que les réalisations réelles, l’idée prend le pas sur l’usage, et les entrepreneurs sont starifiés au détriment de leur équipe… » 

2/ Comment poser les bases saines pour une aventure collective ? Avez-vous des exemples d’entreprises qui ont particulièrement réussi ?

« Pour réussir, un groupe doit déjà s’aligner sur son identité (quelles sont sa raison d’être et ses valeurs) et sa destination (quelle est son ambition et son projet concret). Puis, dans la durée, le groupe doit s’assurer que ces belles intentions deviennent réalité, en exécutant le plus rapidement possible et en incarnant ses valeurs au quotidien. Enfin, le groupe doit s’appuyer sur des leaders exemplaires, qui progressent aussi vite que leur organisation ».

3/ Quelle est la place de la data dans l'intelligence collective ?

« Plus l’usage de la data va entrer dans les mœurs et plus les entreprises vont s’en servir pour améliorer leur fonctionnement d’équipe… »

Retrouvez l’intégralité de l’interview ici.

🚀 2 - Digital Factory, accélérateur de transformation des grands groupes

Effet de mode ou pilier de la transformation digitale des entreprises ? Total, Thales, PSA, Air France… à chaque entreprise sa digital factory, pour faire de la prospective, innover plus rapidement… ou renforcer la culture digitale des équipes.

La Digital Factory de Total affiche un objectif d’agilité et d’accélération digitale par exemple. Elle développe des nouvelles solutions numériques dont le Groupe a besoin pour améliorer ses opérations industrielles, proposer de nouveaux services à ses clients, se développer dans les nouvelles énergies décentralisées et réduire son impact environnemental. De son côté, la Thalès Digital Factory se focalise sur l'acculturation et l’accélération de projets internes et externes.  Elle a été « le déclencheur d’une transformation très profonde du groupe, qui va prendre du temps, mais nous permet d’accélérer très vite » d’après Olivier Flous, Vice-Président de la Thalès Digital Factory. Quant à PSA, ses 3000 m2 au sein de l’usine de Poissy accueille outils et compétences pour accélérer la digitalisation des directions opérationnelles, plus particulièrement sur des sujets de Customer Experience, data et IoT.

Créée il y a 3 ans, le mandat initial de la Digital Factory d’Air France est clair : donner un coup de boost à la transformation digitale de l’entreprise à travers l’acculturation au digital de l’ensemble des collaborateurs du groupe et l’incubation des projets innovants. Avec la crise Covid, la Digital Factory a intégré une mission stratégique majeure : structurer l’innovation Air France et animer son écosystème. Une mission qui passe par l’amélioration de l’expérience collaborateur, au service de l’expérience client. 

Retrouvez l’interview Rachel Lesage, Chief Operation & Promotion chez Air France et rattachée à la Digital Factory, dans notre dernier CX circle magazine hors-série.

🔓 3 - Cookieless : l’importance de la data privacy

Alors que Google a annoncé la suppression de cookies tiers et la fin du ciblage individuel, la data privacy est plus que jamais un sujet clé pour les entreprises du digital. « Les consommateurs d'aujourd'hui s'attendent à vivre des expériences en ligne exceptionnelles, mais ils ne sont pas prêts à sacrifier leurs données personnelles pour y parvenir », explique Jim Lundy, fondateur, PDG et analyste en chef chez Aragon Research.

Pour protéger les consommateurs, de nombreuses réglementations sur la protection des données ont été définies et déployées ces dernières années : CCPA, RGPD, ou législation propre à un pays (Australie, Brésil, Canada). Elles sont reprises dans la norme ISO 27701, une norme internationale relative à la sécurité de l’information, dont Contentsquare est l’une des toutes premières entreprises à obtenir la certification.

Cette certification s’inscrit dans une démarche de protection des données présente dès les débuts de Contentsquare, exempt de cookies tiers. Une nouvelle version de la plateforme permet aux marques de désactiver les cookies tiers et les cookies primaires. Cette nouvelle solution sans cookies permettra aux équipes de créer des expériences digitales personnalisées, basées sur les comportements et les objectifs des utilisateurs en temps réel, sans avoir besoin de cookies ou d'informations démographiques. Pour Jonathan Cherki, CEO et fondateur de Contentsquare, « la confidentialité est une exigence centrale des consommateurs à l’heure du tout digital. C'est pourquoi la confiance numérique est au cœur de l'expérience client. Contentsquare continue d’investir afin d’aider les marques à créer des relations de confiance avec leurs clients ».

👩‍💻 4 - Top 5 des influenceurs digitaux sur LinkedIn

Des dizaines de milliers de followers, des centaines de commentaires… Certains influenceurs cartonnent sur LinkedIn, à l’instar de Grégoire Gambatto de Germinal, qui cumule plus de 17000 likes et 800 commentaires sur certains posts.

L’engagement généré par les influenceurs du digital fait pâlir d’envie les marques. Celles-ci l’ont bien compris : pour humaniser la communication et maximiser le social selling, exit le brand marketing, place désormais au marketing d’expertise.

Je vous partage le top 5 des influenceurs LinkedIn qui m’inspirent :

#1 Thierry Spencer

Consultant, conférencier, auteur d'ouvrages et blogueur sur Sensduclient.com, Thierry Spencer prend la parole (et le fait bien) sur les sujets d'expérience client et l’analyse des tendances de la relation client. Sa posture authentique est appréciée notamment pendant la cérémonie de remise du prix Excellence Client, qu’il a cofondé il y a 4 ans.

#2 Mathieu Flaig

Principalement actif sur Twitter où il comptabilise quelques 52k abonnés, Mathieu Flaig est le cofondateur de Sysk, un cabinet de conseil et de formation en Accélération Digitale. Ses sujets de prédilection : la transformation digitale, les réseaux sociaux, et l’eXtended Reality (XR).

#3 Cécile Jamelot 

Cécile Jamelot est LA référence en social selling sur LinkedIn. Les articles qu’elle signe pour le Journal du CM ont construit sa réputation en France et au-delà des frontières. Elle accompagne les entrepreneurs dans leur personal branding et leur branding de marque.

#4 Grégoire Gambatto

Co-fondateur de Germinal, une startup qui booste la croissance de ses clients grâce à des programmes de formation ultra efficaces. À tout juste 30 ans, Grégoire Gambatto est une référence sur LinkedIn et drive la croissance de sa boîte avec des posts authentiques et sans langue de bois.

#5 Céline Beckrich

Céline Beckrich se définit comme coach en personal branding. À travers un podcast, un e-book, du mentoring et une école digitale, elle aide les entrepreneurs à devenir leaders sur le web, et à booster ainsi le branding de leur marque d’entreprise.

🖼️ 5 - L’optimisation d’image : un enjeu pour la web performance

Alors que les habitudes de consommation ont pris un virage radical en ligne, les attentes des clients, qui se rendent désormais moins en boutique, augmentent. Offrir un parcours client parfait, avec un site eCommerce beau et bien conçu, des images optimisées et rapides à afficher, est plus que jamais indispensable. En effet, 75 % des utilisateurs admettent juger un site et la crédibilité de la marque à cause de son design, et 94 % des premières impressions des internautes sont liées au design. À l’inverse, un retard d'une seconde dans le temps de chargement des pages entraîne une diminution de 11 % du nombre de pages vues, de 7 % du taux de conversion et de 16 % du niveau de satisfaction des clients.

Twicpics-1

Dans ce contexte, l’optimisation des images et des vidéos représente un enjeu de taille pour la performance des sites web. Selon HTTP Archive, les images représentent en moyenne 21% du poids total d’une page web. Réduire la taille des fichiers est donc indispensable pour accélérer la vitesse de chargement des pages, notamment dans le secteur du eCommerce, sans pour autant perdre en qualité. C’est sur ce créneau que la startup TwicPics s’est lancée.

Pour améliorer la performance web des sites et leur accessibilité, TwicPics analyse le contexte de l’utilisateur (taille de l’écran, navigateur utilisé, qualité du réseau, densité de pixel…) et optimise en direct l’affichage des images en fonction de ce contexte. L’expérience digitale finale est donc plus rapide et plus fluide, impactant le temps moyen d'affichage (-20 % et jusqu'à 2 secondes), la conversion (+2 à +5 %), ou encore le taux de rebond (-12 % à -70 %).

C’est d’autant plus important que la nouvelle mise à jour de Google intègre les Core Web Vitals des sites dans son référencement, et que l’optimisation des images en est un point clé.

Recevez la lettre du digitale mensuelle dans votre boîte mail

🌐 6 - NFT : le code source d'origine du Web vendu aux enchères

Vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène NFT, les « Non-Fungible Token » (littéralement « jetons non fongibles »). Ces actifs numériques uniques permettent d’étendre la monétisation à des assets numériques, tels qu’un tweet, une œuvre numérique, … ou le code source d’origine du web !

C’est ce que vient de décider l'informaticien et inventeur britannique Tim Berners-Lee. Ce code, écrit en 1990, a été mis aux enchères le 23 juin pour un montant initial de 1000 dollars. Le NFT, intitulé « This Changed Everything », comprend :

  • les fichiers originaux horodatés contenant le code source écrit par Tim Berners-Lee (environ 9 555 lignes de code)
  • les documents HTML originaux qui ont expliqué aux premiers utilisateurs du web comment utiliser l'application
  • une visualisation animée du code d'une trentaine de minutes
  • une lettre écrite par Tim Berners-Lee sur le code et sa création
  • un poster numérique du code.

Le produit de la vente, qui sera finalisé le 30 juin, sera reversé aux initiatives et associations soutenues par Tim Berners-Lee et sa femme. Cette vente aux enchères suit le pas de celle réalisée par Christie's en février dernier : une œuvre numérique, signée de Mike Winkelmann, alias Beeple sur Internet, prenant la forme d'un collage constitué de 5000 images.


👸 
7 - Une dose d'inspiration : Women In Ecommerce revient en Europe !

EUROPE_06.21_Women_In_Ecommerce_Event_Linkedin (3)Pour finir ce mois de juin en beauté, j'avais envie de vous partager le replay de la dernière édition de Women in eCommerce Europe (en Anglais).

WEI, c’est une communauté de défenseurs de l'égalité qui souhaitent créer des changements significatifs dans le secteur du eCommerce et du numérique. Jasmine Gill (American Express) nous a partagé ses conseils pour naviguer (et s'épanouir) sur son lieu de travail. Nous nous sommes inspirés du parcours de Marie Sermadiras, ex-startupeuse (Treatwell) redevenue entrepreneure (Cosfibel) après un passage dans le digital corporate (L’Oréal). Nous avons échangé sur le syndrôme de l’imposteur avec Soumya Rossiter (Krispy Kreme) et Hannah Tyler (Contentsquare), et bien plus !

Pour télécharger le replay.

Auteur

Geoffrey Vion

Après 10 ans passés au sein du groupe Renault-Nissan en Marketing et Communication puis dans différentes startup Tech & Digital, je suis aujourd’hui Directeur Marketing Europe de l’Ouest chez Contentsquare. Un parcours qui me permet de comprendre les différentes enjeux du digital, quelle que soit la structure. Chaque mois, retrouvez ma newsletter avec des sujets autour de l’UX, dernières tendances et interviews d’experts de l’Expérience Digitale…